appareil photo

Club photo

Le mercredi, les participants se réunissent à partir de 18h30 dans le labo-photo de l’A.V.A.C. situé aux abords de l’école de musique.

  • L’adhésion à l’AVAC est obligatoire.
  • Apprentissage et pratique au local photo : cours hebdomadaire avec un programme à l’année partant des bases de la prise de vue, prérequis, avec des focus thématiques (ex : portrait…) et techniques pour se perfectionner afin de mieux exploiter son boîtier.
  • Des sorties dans le village et ses environs sont proposées selon les saisons pour découvrir le patrimoine.
  • Un stage en présence d’un professionnel sera également mis en place avec un coût supplémentaire.
  • Un salon estival de photographies dans la salle des expositions de Valensole voit le jour chaque année, ainsi qu’une participation à la Fête de la Nature pour mettre en valeur les clichés en tout genre.

Pour les 40 ans de l’AVAC

Le concours photos rassemble une vingtaine de Valensolais sur le thème ‘Pierres, Nature et Visages’ Merci pour vos photos qui seront exposées les 26-27 et 28 mai à la salle polyvalente

David Tatin, photographe professionnel animera un stage avec 15 participants le jeudi 26 mai 2022 suivi d’un diaporama sur le le thème ci-dessous – Il expliquera sa pratique photo en répondant aux questions

« Comme le méditant assidu parvient, à force de pratique, à retrouver en lui un endroit de paix, être dehors souvent, multiplier les expériences au plus près de la nature, permet de ressentir, plus que de voir, ce qui nous est inaccessible si l’on ne fait que passer.

C’est une recherche de la simplicité : essayer de trouver l’essence des choses, se rapprocher de la source.

Le physique s’estompe et il n’y a plus à choisir entre la mesure donnée par un simple pas et l’infini des années lumières, entre le céleste et le terrestre : tout est là.

À un moment crucial de notre civilisation, c’est renouer le lien avec nos origines et se libérer de l’opposition entre le sauvage et le civilisé. »

Extrait de l’introduction du livre ‘COSMOS’ présenté lors de la soirée du jeudi 26 mai 2022 dans le cadre du Festival des 40 ans

En hommage à Raphaël Bertolone, voici un lien relatant un entretien filmé par le Cinéma de Pays dont il a longtemps été un bénévole très actif

https://vimeo.com/manage/videos/57617980

Bonsoir à toutes et tous,

Nous venons d’apprendre avec une grande tristesse le décès de Raphaël Bertolone. Raphaël qui a longtemps porté le club photo, dont la photo l’animait, l’habitait entièrement. On a tous en tête certaines de ses photos N&B de portraits, de scènes de vie qui révélaient toute sa magie et son doigté à « maitriser » la lumière, à jouer sur les noirs profonds, sur le grain donnant de la texture aux photos. Il avait aussi cette faculté de faire des photos pour certaines tellement simples mais hypnotisantes. Et j’ai retrouvé dans les cours qu’il tapait à l’ordinateur et nous remettait, une citation (de lui ?) qui reflétait bien je pense sa philosophie en photo : « La simplicité n’est pas un début…c’est un aboutissement ».
Mais il ne fallait pas s’y tromper. C’est tellement facile et récurrent de faire des photos simples, « vides » d’émotions et tellement plus compliqué et beau d’avoir des images simples mais fortes.
A l’époque de l’argentique, la labo du club photo était son univers.

Je garde aussi de Raphaël le souvenir de son regard parfois humoristique et sa faculté à trouver des jeux de mots pour les titres de ses photos (comme il venait pour cela au secours d’autres membres du club photo au moment des expositions !).

Je ne me souviens plus précisément en quelle année je suis arrivé au club photo (2007, 2008 ?). Mais j’y suis resté. Tout comme une photo peut nous « parler » sans qu’on sache l’expliquer, un ingrédient fait que je m’y suis senti bien, avec l’envie de progresser. Et pour cela de pratiquer encore et encore, changer mes habitudes, remettre en cause ce que je croyais savoir faire. Je suis « tombé » dans un petit groupe qui se connaissait déjà très bien et qui m’a adopté.
Claire et Danielle vous en faisiez déjà partie. Ambroise aussi je crois.

Et puis je me souviens de petits moment où je ressentais comme un partage de complicité, une marque de confiance. Son envie de transmettre même si cela ne lui était pas forcément aisé.

Et bien que mon niveau photographique reste très basique, quand je regarde les photos des premières expositions auxquelles je participais, je me dis que ma pratique a changé, qu’un peu de chemin a été fait.

Pour certaines et certains, vous l’avez beaucoup mieux connu que moi, l’avez côtoyé plus longuement. Pour d’autres arrivés plus récemment au club ou qui en êtes repartis depuis, vous l’avez connu plus brièvement.

Mais si le cœur vous en dit et que vous êtes disponibles, on vous propose de passer au local du club photo (préfabriqué près de la médiathèque et local de l’AVAC) ce dimanche 27 mars 2022, entre 10h30 et 12h00.

Claire a eu une belle idée et toute simple : proposer que chacun écrive un petit mot au dos d’une affiche de l’expo du club photo avec l’une des photos de Raphael, affiche qu’on pourrait ensuite envoyer à Christiane et ses proches.

Merci à vous,

Dominique CHAVY
Pour le club photo de l’AVAC.

Historique du Club Photo

Raphaël sérieux
Raphaël sérieux

Lorsque Monsieur Alphonse de Lamartine, en 1890 dans son poème ‘Le lac’ écrivait « O temps suspend ton vol… » n’appelait-il pas de tous ses vœux l’invention de la photo ?
Nicéphore Niepce se doutait-il, sept ans plus tard, d’exaucer le poète, même si huit heures furent nécessaires pour créer sa première image ?
Sûrement non, mais la machine à suspendre le temps venait de naître.
L’instant, le souvenir subsisteront encore longtemps ainsi que le souffle de l’émotion dans le grand sablier du temps. Les peintres ont vu dans cette invention une concurrence déloyale, mais la photographie n’a pas tué la peinture au contraire et c’est bien ainsi. L’instantané reste le sujet de prédilection des chasseurs d’images et ne peut être réalisé que par une chambre noire et une émulsion.

La pratique de la photo s’est démocratisée, tout le monde aujourd’hui ‘fait des photos’, cependant créer des images est beaucoup plus ardu.
En effet, bâtir une image, la voir, la penser, l’éclairer, la dominer, la structurer, l’apprivoiser, l’approfondir et enfin, avec émoi lui donner vie, c’est la maîtrise d’un art, celui qui nous révèle la beauté ou la laideur des choses de la vie et le souffle de l’instant. Pour que vive encore longtemps la photographie ! Raphaël Bertolone 2007

Un peu de technique…

« Regarde la lumière et admire sa beauté mais sache que ce que tu vois n’est déjà plus », ainsi parlait Léonard de Vinci, ne pensait-il pas à l’invention de la photographie ? Peut-être, mais lui apprécier la qualité de la lumière, il savait y faire.
Lumière : ensemble de particules élémentaires se déplaçant à la vitesse de 299 792, 427 km/seconde.
Si bien qu’Albert Einstein a pris sa vitesse comme étalon pour décrire l’Univers. La science nous affirme que sans son rayonnement la vie sur terre serait impossible. Si elle est la métaphore du poète, elle est aussi la quête permanente du peintre ou du photographe, on l’a dit même d’origine divine, bref un sujet de dévotion depuis que le monde est monde.
En photographie, le choix de la lumière est primordial car la qualité de nos clichés en dépendra. Certes, nous pouvons utiliser de la lumière artificielle mais le résultat est souvent aléatoire ou demande une grande expérience des éclairages.
Un photographe doit conjuguer deux actes, l’un technique, l’autre artistique, de façon à faire naître des images du néant pour donner physiquement à voir mais aussi à penser, à réfléchir et enfin à émouvoir le spectateur.
Le hasard est le nom employé par les ignorants pour désigner la providence. Arrivé chez nous par les arabes (az zahr) puis par les espagnols (azar), il désigne un coup favorable ou un concours de circonstances inexplicables. Il est souvent assimilé aussi bien à la chance qu’à son contraire.
Mais quel rapport avec la photographie ? Une bonne photo ne serait due qu’à la veine de l’opérateur qui, pressant sur son déclencheur, aurait réuni tous les atouts nécessaires à un chef d’oeuvre : la sensibilité, la lumière, l’ouverture, la mise au point, la vitesse, le cadrage, la profondeur de champ et les félicitations du jury.
Croyez-moi, en photo, il n’y a pas de hasard, même les plus grands artistes ont eu recours à lui…par une mise en scène soignée. N’est-ce pas Monsieur Doisneau ? (mon maître) Le hasard peut alors intervenir mais toujours avec parcimonie.
Regard !
Qu’il soit droit, indiscret, noir, en coin ou clair, le regard implique à voir plus intensément. Regarder nous oblige à observer, admirer, étudier, dévisager, bref à dévorer des yeux le monde qui nous entoure.
Par là même, apparaît un trouble émotionnel certain, le temps suspend son cours, notre cœur bat plus vite, c’est « l’instant »
La photographie doit-elle son invention uniquement afin de prolonger ce moment ? Peut-être…
Cependant, lorsque le regard vient à se glisser dans le viseur d’un appareil photo, il devra s’adapter à plusieurs paramètres :

Raphaël fait son clown
Raphaël fait son clown
  • un cadre (rectangle ou carré)
  • la composition de l’image
  • les caprices de la mécanique
  • les fantaisies de l’électronique
  • les rigueurs de la physique-chimie

Avec un peu de bonne volonté, tout cela peut s’apprendre. Pourtant, un sujet identique donnera une image bien différente ; à chaque regard sa propre personnalité.
Enfin, si la vision du preneur d’images coïncide avec celle du spectateur alors naîtra l’alchimie des consciences et le plaisir réciproque de communiquer uniquement du regard. Cher visiteur de nos salons, prends ton temps, plonge ton regard dans le nôtre, confie-nous tes impressions et merci d’avoir arrêté tes pas en ce lieu.
Photographiquement vôtre, Raphaël Bertolone

De salons en salons depuis 2003 !

SP_09_Mémoire de l'image
SP_09_Mémoire de l’image

Les 9 premiers salons photos du club photo « Contraste » de l’A.V.A.C. ont réuni des thématiques diverses
mettant en images les talents de bon nombre de photographes dans le joli cadre de la chapelle St Mayeul :
« Émotions » du 16 au 28 juin 2003 : 374 visiteurs « Compliments à ce premier salon pour sa diversité et le talent des exposants. C’est aussi un plaisir et une satisfaction de voir cette chapelle si bien s’adapter aux manifestations multiples qui s’y déroulent. Pour les Amis du Vieux Valensole qui ont œuvré et financé sa réouverture » Jean-Michel Bovis
« Regard » du 11 au 27 juin 2004 : 448 visiteurs « J’ai bien aimé le cracheur de feu parce qu’on voit l’essence qui part et qui fait des flammes ! » Samuel Béranger
« Coup d’œil » du 16 au 30 juin 2005 : 457 visiteurs « J’ai vu de tout, des paysages, des jolies dames, des vieilles femmes, des oiseaux, des enfants, des amoureux…leur point commun ? La passion de la photo. Quel que soit le sujet, tout au long de l’année, votre travail nous fait voyager dans la mémoire des instants. tous à votre manière, avec votre technique, pour nous, vous avez suspendu le temps. Merci » Philippe Rinjonneau
« Apparences » du 9 au 25 juin 2006 : 461 visiteurs « Choisir la photo préférée pour participer au concours, ou écrire un mot pour exprimer ses émotions : deux raisons valent mieux qu’une pour voir et revoir ces belles photographies » Claire de Valensole et « Certaines photos sont magnifiques grâce aux somptueux jeux de lumière. cependant, d’autres clichés perdent de leur charme de part leur banalité. » Virginie Jolie
« Reflets » du 16 au 30 juin 2007 : 480 visiteurs « A la fois regardée et regardant, c’est agréable d’apprécier le résultat d’une nouvelle année au club. Et cette année, ce plaisir partagé donne envie de continuer. » Claire Vial et « Merci pour cette merveilleuse exposition, beaucoup de modèles m’ont plu, je me languis d’en voir d’autres car c’est agréable d’avoir de très belles expositions, et aussi des personnes comme toi, Raphaël et notre Christiane qui accompagnent tout cela. » Fabienne
« Instant » du 14 au 29 juin 2008 : 515 visiteurs « Non seulement les photos sont un magnifique voyage mais le choix des titres est pertinent, plein d’humour, et quel bel endroit que la chapelle St Mayeul pour admirer ces images : fraîcheur et vieilles pierres très appréciables ! » et « Quand la technique vient épauler les artistes où lorsque le noir et blanc fait exploser les talents…Très belle exposition ! Félicitations. » Michèle et Jean-Marc Troin « C’est magnifiquement beau, heureusement que la maîtresse nous a amenés, j’ai adoré cette expo, surtout les félins et les paysages ! Les photos sont réussies et bien cadrées » Clémentine, Aurélie, Emma et Chrystal « Bravo, les artistes ! Toujours beaucoup de réalisme, de richesse et d’humour dans vos clichés ! Jacques
« Mémoire de l’image » du 13 au 28 juin 2009 630 visiteurs : « Bravo à tous…et une pensée spéciale à Raphaël pour le remercier de tout : photos, labo, investissement et surtout l’amitié, le rire qui j’espère dureront très longtemps. » Sylvaine Gorgo
« Au doigt et à l’œil » du 12 au 28 juin 2010 :
« Rencontre » 11 au 26 juin 2011

Le Club Photo avec ses 12 participants et leurs 125 photos exposées, a prouvé une fois de plus lors du 10ème salon du 16 au 23 juin 2012 dont le thème était ‘Lumière’ qu’il peut rivaliser avec les meilleurs des clubs départementaux ou régionaux, dommage qu’il n’ait lieu qu’une fois par an. En 2013, le travail du club avec ses 13 participants s’est orienté sur des travaux pratiques en studio pour les chasseurs d’images que nous sommes. Notre dernière acquisition est un projecteur numérique ; il permet d’agrandir les prises de vue, nous offrant ainsi une critique positive et une compréhension du message des photographes. Notre 11ème salon du 15 au 29 juin 2013 sur le thème de  » Images Innées » a remporté un franc succès auprès des amateurs ; de nombreux touristes se sont arrêtés chapelle St Mayeul pour le visiter avec intérêt.

En septembre, tout comme l’école de musique et l’atelier théâtre, nous avons aménagé dans notre nouveau lieu, à savoir l’Algéco entre les pompiers et la maison Oberty. Le local est correct pour un studio de prise de vues, seule ombre au tableau nous serons privé de labo argentique et cela nous attriste beaucoup, c’est couper les racines de nos fleurs préférées…
Toutefois, ne désespérons pas, il n’y a rien de définitif et l’espoir fait vivre.

Avec 9 participants au club photo, nous avons réalisé une belle exposition sur le thème « Visions Originales » du 7 au 22 juin 2014 à la chapelle Saint-Mayeul. Elle a remporté un vif succès avec 580 visiteurs, c’est toujours une satisfaction pour les éducateurs du regard que nous sommes. Cela fait un an que nous sommes dans un nouveau local pratique et presque bien équipé avec la promesse que ‘toute demande serait exhaussée, dans la mesure du possible bien entendu’ Or il faut croire que nous sommes exigeants !
En effet, nous souhaiterions reprendre l’activité argentique avec pour cela un local de 8 à 10 mètres carrés avec eau, électricité, mais l’incompréhension de s’entêter avec une discipline dépassée est la seule réponse.
C’est tout simplement parce que nous sommes équipés pour cela, pour retrouver le plaisir de la création en mariant la physique à la chimie d’une part et ensuite garder une vraie trace de nos images, chose qui ne nous est pas garantie dans les 10 ou 20 ans à venir. Cela se discute…
En attendant, nous équipons le studio de prise de vue par l’installation d’un support de fond avec 3 ou 4 couleurs différentes. Quoi qu’il en soit au club photo, on connaît aussi la musique …

Cet exercice a vu une diminution légère de nos effectifs, de 11 nous sommes passés à 8, chacun ayant de bonnes raisons de laisser la proie pour l’ombre.
L’ambiance est bonne et tout le monde progresse à son rythme.
Un point de satisfaction, on aurait en principe l’espoir de retoucher à l’argentique. Mais c’est encore aléatoire vu certaines restrictions budgétaires.
Cette année encore le point d’orgue de notre section a été le salon photographique dans la chapelle St Mayeul du 15 au 30 juin 2015.
« Photo…génie » Ce titre a -t-il influencé les visiteurs ?
Jamais à ce jour nous avions eu un tel succès : 850 visiteurs !!! La surprise ayant été la communication et l’échange de points de vue entre auteurs et spectateurs. De quoi sera fait notre futur ? Nous n’en savons rien, souhaitons que le prochain exercice nous apporte par le biais du 14ème salon du 11 au 27 juin 2016 un succès équivalent ou supérieur. Son titre : « Hasard » Raphaël Bertolone

Avenir du club photo…

A l’aube de nos 15 ans de fonctionnement, sept membres actifs pratiquent essentiellement de la photo numérique, l’argentique ayant été délaissé par manque de point d’eau et d’espace.
‘Point de vue’ matériel, nous sommes bien équipés pour la prise de vue en studio et en cadres pour les expositions. A ce propos, notre salon annuel devient de plus en plus étoffé, à savoir 80 photos présentées sous cadres en verres 40 x 50 dans une salle d’expositions très bien éclairée en spots, dalles blanches donnant à l’ensemble un aspect virginal. Nombre de visiteurs cette année 2017 : 400 visiteurs au salon ‘Point de vue’ du 17 juin au 2 juillet !

SP_18_L'oiseau en vol
SP_18_L’oiseau en vol

« Chers amis, c’est avec grand plaisir que je me retrouve parmi vous pour inaugurer ce 17éme salon photo du 13 au juillet 2019 qui une fois de plus va remplir nos yeux de lumière « La lumière des yeux »
Cette exposition est une véritable aide au voyage et au rêve par le biais de nombreux clichés offerts au public.
Avec de très belles photos qui témoignent des moments furtifs de vie anonyme, ces natures mortes et autres paysages forment une fresque de couleurs et de vie.
Mariage de l’ombre et de la lumière, cette exposition a permis aux membres du club photo de l’A.V.A.C. de saisir des instants dans ce qu’il y a de plus vrai et aussi d’émouvant.
Cette exposition est la preuve de la vitalité de notre commune et de ceux qui l’animent. Tous les événements offerts à la population représentent beaucoup de travail et cette exposition en est un bon exemple.
Par votre présence amicale et nombreuse, vous témoignez de votre attachement à cet événement et c’est une marque d’encouragement renouvelée chaque année pour tous ceux qui rendent cette exposition possible.
C’est aussi une marque qu’avec le temps, cette exposition s’enracine toujours plus dans notre territoire et contribue à mettre la culture et les arts à la portée de tous.
Je tiens à saluer l’ensemble des passionnés de photographie et les remercier de leur présence, ce soir et tout au long de la durée de cette manifestation.
Je suis certain que comme toutes les années précédentes, le plaisir sera au rendez-vous pour tous ceux qui viendront.
Je vous remercie de votre attention, » Robert Laurenti à l’inauguration du salon du 13 au 21 juillet 2019